Recherche au Service de la Santé
- CONDITIONS CONTRACTUELLES

Le Laser Froid (LLLT : Low Level Laser Therapy)

 

 

 

LF1

LF2

LF1 LF2
LF3
LF3

 


La thérapie qui utilise la technologie du Laser froid (LLLT : Low Level Laser Therapy) ou laser de faible puissance, est de plus en plus utilisée et commence même à rentrer dans les hôpitaux pour soigner les effets secondaires d’une thérapie dû au cancer sur les tissus. Selon la longueur d’onde émise, le rayon pénètre plus ou moins en profondeur et permet des actions différentes sur les tissus vivants. Ses propriétés principales sont :

  • Anti-inflammatoire
  • Analgésique
  • Stimule la cicatrisation (peau et muqueuse)
  • Diminue l’œdème
  • Stimule la production de certains tissus
  • Action à distance par sollicitation des points d’acupuncture

 

L’action directe constatée sur les tissus :

  • Diminution des prostaglandines.
  • Réduction de la production des radicaux libres.
  • Perméabilité accrue des lymphatiques permettant notamment aux disques vertébraux de regagner du volume et d’éviter ainsi aux apophyses transverses de se toucher.
  • Angiogenèse et néo vascularisation : Une augmentation du sang oxygéné dans le tissu lésé accélère la guérison des tissus.
  • Production de collagène : Elaboration de fibres collagènes par les fibroblastes et néo-vascularisation. L'alignement et la répartition du collagène réduit la formation de cicatrices internes et améliore l'élasticité des tissus.
  • Régénération musculaire et atrophie musculaire : La réparation des fibres musculaires endommagées et l'activation des cellules satellites myogéniques entraînent la régénération des tissus musculaires.
  • Inflammation et œdème : L'augmentation des médiateurs inflammatoires tels que les macrophages, les neutrophiles et les lymphocytes accélère et résout le processus inflammatoire.
  • Régénération nerveuse : La prolifération des facteurs de croissance favorise la germination neuronale et la formation de myéline pour une récupération nerveuse optimale.
  • Production de cartilage : L'augmentation de la production de chondrocytes et de collagène permet d'améliorer le dépôt cartilagineux et la fonction articulaire.
  • Formation osseuse : La prolifération des ostéocytes et le remodelage de la matrice extracellulaire osseuse entraînent une réparation osseuse accélérée.

 

Les champs d’action possibles sont :

  • Radiodermites
  • Lymphoedèmes
  • BRONJ (Biphosphate related osteonecrosis of the jaw)
  • Xerostomie
  • Trimus
  • Ostéonécrose maxillaire
  • Douleurs diverses
  • Diabètes
  • Hypertension artérielle
  • Intervient dans les mucites induites par la radio-chimio
  • Prostatite
  • Spondylose cervicale
  • Hernie discale
  • Arthrites (dorsal ou des articulations) par son action sur les os et les ligaments
  • Problèmes musculaires ou ligamenteux (déchirures musculaires, foulures, …)
  • Névralgie du trijumeau
  • A cela s’ajoute l’ensemble des points distaux d’acupuncture permettant d’employer ce type d’appareil à la place des traditionnelles aiguilles d’acupuncture.

 

Selon des travaux encore non confirmés à ce jour, ce type de traitement aurait également un effet curatif dans le cas de leucémie. Mais d’autre champs d’application sont encore à l’étude.


Les longueurs d’onde utilisé pour la thérapie se situe entre 650 nm et 850 nm et sa puissance ne doit pas dépasser 500 mW, ce qui correspond à un maximum de 2J / cm² car au-delà son action serait plus nocive que positive.


La lumière rouge produire par une super LED comme employé par certain produit du marché ne traverse que la couche graisseuse et ne touche la partie musculaire qu’en superficie. Le laser de 650 nm a une action jusqu’au cœur du muscle mais n’atteint pas l’os contrairement à des longueurs tel que le 850 nm. Selon la pathologie (et donc de sa profondeur et de sa densité des parties à traiter), il conviendra de changer la fréquence car le 850nm n’aura pas les mêmes effets que le 650nm. Pour simplifier l’utilisation de ce type d’appareil, on trouve sur le marché des produits incluant 2 longueurs d’onde, ce qui permet de combiner les qualités sans pour cela nuire.


D’après les tests réalisés en laboratoire, il apparait qu’il n’y a pas d’effet secondaire et que même appliqué à des parties saines, aucun problème n’est à déplorer. On est donc en présence d’une thérapie qui ne peut qu’apporter des bienfaits même s’il est mal employé. Seuls les yeux sont à protéger pour éviter des accidents pendant les séances et bien sûr éviter de regarder directement le rayon au risque d’abimer la rétine. Les contre-indications portent sur des applications non connues et donc basé sur le principe de la prévention : c’est-à-dire les femmes enceintes (cela peut se comprendre) et les personnes atteintes de maladie hémorragique (dû au fait de l’augmentation de l'oxygénation du sang).


Ce type de technologie est en pleine expansion et est très prometteuse d’autant que son application dans l’acupuncture ouvre encore plus le champ du possible.


Nous vous proposons 3 types de laser qui répond parfaitement aux qualités qu’on peut obtenir avec cette technologie : le LF1 pour une utilisation manuelle, le LF2 permettant de couvrir des surfaces plus importantes et permet d’être fixé sur le corps via des sangles et le LF3 à usage personnel qui permet via le système sanguin de traiter une foule de pathologies. Ces 3 produits d’un prix très abordable, sont autonome sur batterie rechargeable et possède des lasers à 2 longueurs d’onde simultanée (modèle LF1 et LF2) pour couvrir le spectre de ce qui est utilisé dans cette technologie.